Bayonne : le courage des policiers récompensé

  











Accueil Pyrénées-Atlantiques Anglet

Philippe Le Moing-Surzur a remis leurs médailles aux policiers du district bayonnais. © Crédit photo : Bertrand Lapègue / “Sud Ouest”

Par Thomas Villepreux - t.villepreux@sudouest.fr

Publié le 09/07/2021 à 16h22

Mis à jour le 09/07/2021 à 21h36

  

 

Des policiers mobilisés sur l’attaque de la mosquée, la crise des gilets jaunes, le G7 et un sauvetage dans l’Adour, ont été distingués ce vendredi 9 juillet, lors d’une journée nationale d’hommage


Ce vendredi 9 juillet, le commissariat de Bayonne a participé à la Journée de la police nationale. Sous la conduite du Directeur départemental de la sécurité publique, David Book, et du sous-préfet de Bayonne, Philippe Le Moing-Surzur, plus d’une vingtaine de policiers du district ont été distingués dans la cour de l’hôtel de police, où un hommage a été rendu aux policiers morts dans l’exercice de leurs fonctions.













Philippe Le Moing-Surzur et David Book rendant hommage aux policiers morts pour la France, à Bayonne.

Bertrand Lapègue / “Sud Ouest”


Les gardiens de la paix Cyril, Jacques et Arnaud , ainsi que le brigadier Jean-Noël , ont reçu l’échelon argent pour « acte de courage et dévouement ». Le 2 février 2021, les trois derniers nommés se jetaient dans l’Adour en crue pour tenter de sauver une adolescente qui venait de se jeter du pont Grenet. Mission réussie, alors que dans le même temps, Cyril tentait de les aider et chutait. Lesté par son équipement, il fut entraîné vers le fond, avant d’être secouru par Jacques.

Attaque de la mosquée


Le brigadier David (argent), ses homologues Jean-Noël, Jennifer, Fabrice, Fabrice et Sébastien, ainsi que les gardiens de la paix Jean-Philippe, Cyril, Kathalhyne et Julien, accompagnés du major Nelly et du policier adjoint Alexandre (bronze), ont également été distingués pour « courage et leur dévouement ».










Les communes du district étaient représentées par quelques élus, ce vendredi 9 juillet, à Bayonne.

Ber.LAPEGUE/SUD OUEST / SUD OUEST


Ces douze policiers ont participé à l’intervention du 28 octobre 2019, à la suite de l’attaque survenue à la mosquée de Bayonne par Claude Sinké, décédé en prison le 26 février 2020, à 84 ans. Ce jour-là, l’homme tirait sur deux fidèles, mettait le feu à une voiture et tentait de brûler le lieu de culte. Tous les effectifs policiers étaient mobilisés, rejoints par la police municipale et les pompiers. L’auteur des faits avait été rapidement interpellé par la Brigade anticriminalité, la levée de doute réalisée par les brigades d’intervention TDM2 (Tuerie de masse second niveau) et la prise en compte des victimes assurée par police secours.

Gilets jaunes


Parmi les policiers honorés ce jour là, Le gardien de la paix Jean-Romain a quant à lui reçu l’échelon bronze à la suite d’une intervention à Paris, le 1er décembre 2018, alors que la place de l’Étoile était sous le feu des lacrymogènes. En ce troisième samedi de mobilisation des gilets jaunes, des policiers comptèrent parmi les blessés, dont Jean-Romain, atteint par un pavé au niveau de la tempe gauche. Peu après le choc, l’homme perdait connaissance, victime d’un traumatisme crânien et cervical.


 


Ce 9 juillet, Jean-Romain a aussi reçu la médaille de la sécurité intérieure, échelon bronze, comme le commandant Ludovic et le capitaine Thomas, ces derniers ayant aussi obtenu l’agrafe « Engagement des forces de sécurité intérieure ». Enfin, une médaille de la sécurité intérieure assortie d’une agrafe « G7 », a été décernée à des policiers mobilisés lors du sommet mondial de Biarritz, du 24 au 26 août 2019 : le commissaire Olivier (argent), le commandant Ludovic, le capitaine Thomas et le major Jérôme (bronze).

Informations légales Plan du site Phishing

Journée du 9 Juillet 2021 Accueil